Le site de Fessenheim

Le site de Fessenheim fait partie des territoires qui au cours de leur histoire, ont subi une profonde transformation par un impact anthropique majeur. Le Grand Canal d’Alsace, puis la chute Hydro-électrique de Fessenheim, et enfin l’implantation d’une Centrale Nucléaire de Production d’Electricité (CNPE) ont profondément modifiés le socio-écosystème environnant, et ce de part et d’autre de nos frontières. Cela a permis l’expansion socio-économique des communes avoisinantes, par le développement d’un bassin important d’emplois directs et de sous-traitants favorisant la création d’un réseau local d’industries, de commerces et d’un fort tissu social et associatif. La décision de fermer le site de Fessenheim induit une phase de transition profondément marquée par les politiques énergétiques, et pouvant mener à une modification profonde des interactions hommes–milieux et une réorganisation progressive et importante du territoire, en termes de bassin d’emploi, de ressources, de paysages, d’immobilier pour ne donner que quelques exemples. 

L’Observatoire Hommes-Milieux

L’OHM a l’ambition de contribuer à faire émerger autour du CNPE Fessenheim, un observatoire pluri et interdisciplinaire d’envergure nationale et internationale, et en particulier transfrontalière, qui permette de définir le fonctionnement environnemental, sociétal et économique de ce socio-écosystème dans toutes ses composantes et d’en suivre l’évolution au cours des prochaines décennies, marquées dès aujourd’hui par l’annonce de politiques de transitions énergétiques fortes. La localisation de ce socio-écosystème aux frontières de l’Allemagne et de la Suisse renforce l’originalité du projet en en faisant un objet d’étude unique, complet et complexe par les aspects européens et internationaux qu’il implique de facto dans sa compréhension.

L’OHM s’inscrit également dans le projet politique de territoire Post-Fessenheim, pilotée par l’Etat et la Région, en lien avec les collectivités locales, et qui vise à terme à adapter le territoire suite à la fermeture du CNPE. Ce projet prévoit la réalisation d’équipements  pour désenclaver le territoire, ainsi que le soutien à des projets industriels énergétiques bas-carbone invités à ce localiser sur le territoire.